Изображения страниц
PDF

au Comte Egon de Frybourg. Il y a des eaux thermales. Anciennement le château portoit fimplement le nom de Bade ( Cajlrum Badin. ), & appartenoit aux ducs de Zxhringen. Clémence de Zœhfingen l'apporta en dot à fon époux Henri le Lion, duc de Bavière & de Saxe, qui en 1157 le céda à Frédéric I par voie d'échange. Mais il reparla de la maifon de Hohenftauffen à celle de Zaehringen , dont la tige mâle «'étant éteinte en 1218, il échut à Agnès, fœur du dernier duc, époufe d'Egenon, comte de Hohenaurach. Delà defcendoient les comtes de Frybourg & ceux de Fùrftenberg. En 1368 Conrad & Henri, comtes de Fùrftenberg, vendirent le château de Bade fous la referve du droit de rachat aux lénat & bourgeois de Frybourg, desquels il paffa aux marggraves de Hochberg, qui le transmirent à ceLX de Bade. Voyez hijlorifch- diplomatifche Beluftigung mit des Herzogen Heinrichs des Loewen an K. Friderich 1 vertaufchtem Cajire Baden, Frank* fwrt und Leipzig 1760. in 4. ., {t) Les villages d'Oberwci'Ier & Niederweiler & 4 autres.

2) La mairie de Mùhlheim, où l'on trouve: Mùhlheim , grand & beau bourg, fiege du grand ■ bailliage & de la recette de cette feign-eurie; il y a une fur-intendance & une école latine;, les habitants font les plus aifés de tous les environs.

î) Les mairies de Britzingen, Hùgelheim, Buckingen & Lauffen. Cette dernière produit le meilleur vin de toutes les terres du marquifat d'en ■ deià du Rhin.

2. Les baffes mairies font:

1) Celle de Mengen> qui comprend Mengcn 8t Bechtolskirch.

2) Celle de Thiengen avec Wangen & Schlathof.

3) Celle à'Opfingen avec St. Nicolas.

4) Celle de Schaljlatt avec Fœhren-Schalftatt.

5) Celle de IVolfenweiler avec Leutenfperg.

6) Celle de Haslack.

REMARQUA U maifon régnante "de Bad« pof

fede sede de plus la seigneurie de Grœfenstein, composée du bailliage de Rothalben, & dont il a été partt à la suite de l'article du comté de Sponheira, Iju

[graphic]

partie considérable du dit *• —1

dont nous donnerons la <d
rang qu'il occupe parmi
Suabe; la seigneurie de Rodemachern Se. ûej
gcn , située dans le $

LES ÉTATS DES PRINCES
HOHENZOLLERN.

•;..fâyi

TT e comté princier de Hohenzollern est DflffJLa né principalement par le duché de \7jirtemberg, par le bas comté de Hohenl par la seigneurie de Haigerloch & pas; de Trochtelfingen, qui fait partie des ter de Fùrstenberg. Le comté de Sigmarh touche à l'ouest au haut comté de Ht berg, à l'est à quelques villes & districts lssmaison d'Autriche, & pour le restes ritoires de Fïirstenberg, de "Wurterr de Truchscss. La seigneurie de Haigerl est enclavée dans le comté de Hohenzoll dans le duché de Wurtemberg oomté de Hohenberg, appartenant à l'Autriche. Ces terres assez fertiles d'ailleurs & trouvent arrosées partie par le Danube , qui traverse le comté de Sigmaringen, où qoit la petite riviere de Lauchart, part celles iïEyach & Starzcll, qui se jettent le Neckar.

JS^0orlg\ne d« la maison de Hohenzollern se perd dans la plus haute antiquité. L'ancien tige de ces comtes se divisa vers la fin du douzième (iecleen deux branches, lorsque le bourggraviat de Nuremberg fut donné au comte Conrad, qui en fut probablement le premier titulaire. C'est cette branche des bourggraves, qui parvint dans la fuite à l'éle•at de Brandebourg & à la couronne de L'autre branche de Hohenzollern, en conservant le nom, a conservé aussi les teritti y font aifectées. Le comte Charles - en M 76, auteur de toute la maison de ihenzollern actuellement existante, a établi Sigmaringen le 24. Janvier 1575 le pacte de succession, qui s'observe dans cette famille. Son fils Eitel Frédéric III fonda la ligne de Hohenzollern-Hechingen, & son second fils Charles II celle de Hohenzoliern~Sigmaringen, qui se sont conservées jusqu'à nos jours. E» 1623 Jean George de la branche de Hechingen fut élevé par l'empereur au rang des princes du St. empire, pour lui & l'ainé de ses descendants i & son fils Eitel Frédéric fut introduit au mois de Juin 1653 dans le conseil des princes. En 1692 le prince Frédéric Guillaume obtint de l'empereur Léopold, qu» la dignité princiere seroit étendue sur tous les cadets de fa maison. Elle s'éteignit en 1750: & le gouvernement passa au prince Joseph Guillaume François, neveu du précédent, du chef de ion pere Herman Frédéric. La

branche

[graphic]
[graphic][ocr errors]
« ПредыдущаяПродолжить »