Изображения страниц
PDF
EPUB
[blocks in formation]
[ocr errors]

ETAT de la Bibliothèque pendant le cours de

l'an 1805; par M. Ant. DELANDINE,

Conservateur. Les accroissemens que la Bibliothèque de Lyon a reçus cette année, sont dûs, pour la plus grande partie , au Ministre éclairé qui , né dans nos contrees ami de cette ville , régit le département de l'intérieur avec autant de sagesse que

d'éclar. Ces accroissemens ont pour objets :

I. Discours grecs , choisis de divers orateurs , par l'abbé Auger. Paris, 1788, 2 vol. in-12.

« Etudions les anciens, a dit avec raison J. J. Rousseau quand ils n'auraient que l'avantage d'être plus près de la nature. » Pour favoriser cette étude , le Gouvernement ordonna l'impression de la collection des auteurs grecs classiques ; et le savant abbé Auger fut chargé par lui de cette utile entreprise. Le premier volume renferme les trois Olynthiennes de Demosthène, les quatre Philippiques et les harangues sur la Couronne du même orateur , ses discours et ceux d'Eschine, pour et contre Crésiphon. Le second offre des discours choisis d'Isocrate , de Lysias , de curgue l'orateur , de St. Basile, de St. Jean Chrysostome , et de St. Grégoire de Nazianze.

II. Suite des Auteurs Grecs classiques , par l'abbé Gail. Paris, 1788 , 2 vol. in-12.

L'abbé Auger choisit dans M. Gail un collaborateur digne de le seconder. Le texte est accompagné de sommaires et de notes. Le premier volume contient des extraits de Lucien de Xénophon, Platon et Plutarque. Le second fait connaître Théocrite , Bion, Moschus , Anacréon , Théognis, Phocylide de Milet, et Callimaque de Cyrène, qui passa parmi les Grecs pour le prince des poëtes élégiaques.

III. Traité sur les pépinières ; par Etienne Calvel. Paris, 1803, in-12. Olivier de Serres, l'abbé Rosier, Liger , Chomel , Duhamel,

А

[blocks in formation]

des moyens

[ocr errors]

n'avaient traité l'article des pépinières qu'en se bornant aux principes généraux : M. Calvel est le premier qui ait fait sur ce sujet un ouvrage complet. Il y traite de la qualité des terres, de celles qui sont les plus favorables de les rendre telles, de leur préparation du semis des graines , du plant, de son choix, de la manière de le mettre en terre , de le conduire, de le cultiver ; de l'époque où il faut élaguer les arbres , des soins qu’exigent leur déplantation, leur transplantation et leur greffe.

IV. Répertoire universel d'agriculture , par M. François de Neufchateau. Paris , in-12.

Le Sénateur éclairé , auteur de ce Recueil, avait l'intention de publier une Maison Rustique à l'usage des pauvres et des propriétaires. L'abondance des matériaux l'a forcé à faire imprimer un choix de mémoires et d'expériences sur chaque branche de l'agriculture en particulier ; et ce volume traite de la carotte et du panais , cultivés en plein champ.

V. Pharmacopée à l'usage des hospices civils, des prisons, et dépôts de mendicité, par M. Parmentier. Paris, 1803, in-8.°

Cet ouvrage est divisé en trois parties. La première offre les substances qui doivent former la matière médicale des pharmacies des hospices ; la seconde, les médicamens officinaux ; la troisième , les médicamens magistraux.

VI. Norice d'un livre imprimé à Bamberg en 1462 , par

Camus. Paris , an 7, in-4.° On a fait transporter dans la Bibliothèque nationale, à Paris, le livre curieux dont il est ici question. C'est un petit in-folio de 101 feuillets imprimés en caractères de missel. Le volume contient trois ouvrages , en allemand, et tous les trois sont accompagnés d'estampes. Le premier est une allégorie sur la mort, divisée en 34 chapitres. Le second offre les quatre histoires de Joseph , de Daniel , de Judith et d'Esther. Le troisième est un extrait de la Bible , connu en bibliographie sous le nom de Bible des pauvres parce qu'on l'imprimait en faveur de ceux qui n'avaient point assez d'argent ou de temps pour acheter ou lire la Bible entière. C'est à la fin du second opuscule qu'Albreckt Pfister annonce qu'il l'a imprimé à Bamberg, en 1462 ; ce qui porte l'établissement de l'imprimerie dans cette ville au commencement de cet art. A la suite de l'ouvrage de Camus , on trouve cinq planches où sont figurés le texte , la marque du papier et le genre des figures du livre qu'il a décrit.

!

VII. Cours de physique céleste, par Hassenfrarz. Paris , 1803, in-8.

Ce Cours est celui donné par l'habile Professeur aux élèves de l'Ecole polytechnique, sur le système du monde. Il est distribué en douze leçons , qui offrent l'abrégé du savant Traité de M. de la Place sur le mécanisme céleste. Le texte est accompagné de vingt-neuf planches.

VIII. Rapport du Comité central de Vaccine. Paris, 1803, in-8.

A peine le docteur Jenner avait-il fait sa découverte sur l'inoculation de la vaccine , à Berkeley dans le comté de Glocester en Angleterre , qu'un comité fut établi à Paris , pour en constater les avantages. Cet ouvrage considérable est le fruit de ses expériences , de ses travaux pendant trois ans. La conclusion est que la vaccine offre un moyen de préservation de la petite vérole , préférable à l'inoculation ordinaire ; il fait espérer qu'en étendant ce moyen , on pourra parvenir avec le temps à faire disparaître la petite vérole comme les progrès de

civilisation ont fait disparaître la lèpre, dont on n'a plus d'exemple.

IX. Hermès, ou Recherches philosophiques sur la grammaire universelle, Paris , an 4 , in-8.•

Hermès ou Mercure forma le premier, suivant Diodore de Sicile , une langue exacte et réglée des dialectes grossiers dont ou se servait avant lui. Cette tradition , adoptée par l'anglais Harris , lui a fait donner le nom d'Hermes à sa grammaire universelle. Elle parut d'abord en 1752 , et a obtenu plusieurs éditions. M. Turot , traducteur de l'ouvrage , l'a fait précéder d'un savant discours sur l'histoire de la grammaire depuis le siècle d'Alexandre jusqu'à nos jours. X. Philosophie

, entomologique , par St-Amans. Agen , an 7, in-8.9

Cet ouvrage peut servir d'introduction à la connaissance des insectes. L'auteur a suivi le plan et les idées de Fabricius dans sa Pilosophia entomologica ; mais il y a ajouté ses observations qui lui sont propres , celles de Réaumur, et l'exposition des méthodes de Geoffroi et de Linné. De tous les in-ectes connus, celui que redoutent le plus les bibliothécaires , est l'espèce de mitte désignée sous le nom d'acarus eruditus , le ver erudit, parce qu'il dévore les livres. • XI. Etudes sur Molière ; par Cailhava , de l'Institut. Paris, 1802, in-8. L'auteur, connu par un Traité sur l'art de la comédie, qui a eu de la réputation , en a tiré ce qu'il avait dit sur la vie , les moeurs, les ouvrages de Molière , et sur la manière de jouer ses pièces. Il en a fait un volume , devenu nécessaire à tous les possesseurs des auvres du célèbre comique français,

XII. Voyage dans le Finistère , en 1794 et 1795. Paris, an 7, 3 vol. in-8.°

Cet ouvrage de M. Cambry , administrateur éclairé, est plein de détails utiles sur la culture , les productions, les objets de commerce de chaque canton. L'aridité des sujets disparait sous un style élégant. On y trouve des anecdotes intéressantes sur l'aucienneté des Bretons , leur langue , leurs monumens , leur soumission aux Druides, leurs pratiques superstitieuses ; car , suivant l'auteur , il n'est point de pays , même en Afrique, ou l'homme y soit plus livré qu'en Bretagne. « En ce genre , dit-il , chaque pays a sa folie ; mais la Bretagne » les a toutes. »

XIII. Nouveau Dictionnaire poétique, par Hamoche. Paris, 1802 , in-8.

Ce Dictionnaire , plus étendu que celui de Richelet , classe les mots suivant la richesse de leurs rimes. Il assigne à chacun sa définition , ses synonymes , les périphrases dont il est susceptible. L'auteur a cherché à procurer par cet ouvrage, aux versificateurs français, les mêmes secours que les versiħcateurs latins ont retirés du Gradus ad Parnassum.

XIV. Histoire des pêches et des établissemens des Hollandais dans les mers du Nord , par Bernard de Reste. Paris,

3 vol. in-8.° La traduction de cet ouvrage du hollandais , fut ordonnée par l'ancien Gouvernement. On y trouve beaucoup de détails sur la pêche de la baleine. La première compagnie qui se forma pour l'entreprendre sur les côtes de la nouvelle Zemble et du Spitzberg, ne date que de 1611. L'ouvrage renferme beaucoup d'observations sur l'histoire naturelle des poissons , des terres , des pierres, des plantes , des quadrupèdes et des oiseaux des sauvages elimats du septentrion ; il est orné de cartes et d'estampes.

XV. Des signes et de l'art de penser , considérés dans leurs rapports mutuels ; par M. Degérando. Paris, an 8, 4 vol. in-8.°

L’Institut national avait proposé pour sujet de l'un de ses prix, de déterminer quelle a été l'influence des signes sur la formation des idées. M. Degérando , notre savant compatriote , rema porta le prix. Son ouvrage est le traité le plus complet et. le

an 9,

[ocr errors]
« ПредыдущаяПродолжить »