Изображения страниц
PDF
EPUB

plus lumineux que l'Europe possède sur la métaphysique des langues. Bacon , 'Locke , Condillac , Court de Gebelin, avaient déjà entrevu la possibilité d'analyser les élémens de la grammaire universelle , les mots primitifs de l'homme , qui doivent amener à la connaissance de ses premières idées. M. Degérando a été bien plus loin qu'eux dans cette carrière. Il a démontré qu'on a toujours attribué aux signes trop ou trop peu d'inAuence , qu'on a trop négligé les secours qu'on en pouvait emprunter , ou qu'on a trop attendu d'eux.

XVI. Dictionnaire des merveilles de la Naturt. Paris, 1802 , 3 vol. in-8.°

La nature est aussi merveilleuse dans ses écarts que lorsqu'elle suit des lois régulières ; c'est particulièrement ces écarts que M. Sigaud de Lafond a décrits dans cet ouvrage instructif et agréable , que de nombreuses éditions ont fait connaître.

XVII. Traité théorique et pratique de l'art de bârir; par J. Rondelet, architecte du Panthéon. Paris, 1804 , 4 vol. in-4

C'est ici un cours complet d'architecture , qui renferme les principes de construction , non-seulement de la maçonnerie ordinaire , mais encore de tous les grands travaux qu'on peut exécuter par des assises de pierres de taille. Les procédés des anciens sont rapportés , appréciés et comparés aux procédés modernes. Chaque volume renferme un grand nombre de planches gravées avec goût, et qui expliquent la théorie de l'auteur.

XVIII. Recherches sur la géographie systématique et positive des anciens ; par Gosselin , de l'Institut. Paris , an 6, 2 vol. in-4.0, avec des cartes.

Rien n'est moins rare que de voir les historiens transporter certains faits dans des contrées que les Grecs et les Romains D'ont jamais connues ; rien de plus difficile que de bien expliquer , soit les systèmes géographiques que les anciens ont successivement publiés , soit de suivre la marche de leurs navigateurs, le long des côtes et dans l'intérieur des terres : M. Gosselin a rempli ce double but dans son ouvrage, qui fait suite à un autre qu'il a imprimé en 1790, sur l'analyse de la géographie des Grecs.

XIX. Mémoires militaires et politiques du général Lloyd. Londres, 1784, in-4.°

Pour bien écrire sur l'art de la guerre , il faut l'avoir faite. C'est ce qui a rendu recommandables les ouvrages de

Xénophon ; de Polybe, de César et d’Arrien. A leur imitation,
le général Lloyd n'a décrit que ce qu'il a vu dans la guerre
d'Allemagne, en 1758. Il commence à offrir avec précision le
tableau du pays qui est le théâtre des opérations militaires, et
les motifs des généraux. Il_établit ensuite ses principes qu'il
fortifie par des exemples. Tantôt combattant sous les ordres
du feld-maréchal Lascy , tantôt près de la personne du grand
Fréderic , ses exemples lui sont fournis par les deux guerriers
les plus célèbres que l'Allemagne ait vus dans le siècle qui
vient de finir. Un grand nombre de cartes et de plans de
campagne complète l'ouvrage.
XX. Deux Candelabres,

gravures sur quatre demifeuilles de grand colombier , in-fol.

En 1518, les papes Jules II et Léon X proposèrent pour sujet d'un prix de dessin , celui d'un riche candelabre. Les deux plus célèbres architectes connus concoururent. Ce furent Raphael et Michel-Ange. On n'osa point décider entr'eux ; mais l'admiration des juges leur fit ordonner l'exécution en ciselure et en or massif, des deux chefs-d'æuvre produits au concours. La révolution a fait disparaître à Rome ces beaux ouvrages ; la gravure du moins en conserve ici le souvenir. Elle réunit au mérite d'un trait pur, une exécution soignée ; on croit y reconnaître un dessin au lavis. Le prix ordinaire de ces deux gravures est de 24 liv.

XXI. Musique des fêtes nationales , in-fol.

Ce cahier d'airs graves est la neuvième livraison , qui comprend , 1.° l'ouverture de la journée de Marathon, par Kreutzer ; 2.° une ode de la Harpe intitulée Chant de triomphe , musique de le Sueur; 3.0 une marche et un pas de manoeuvre, par Gébauer; 4.° Adieux d'un vieillard à son fils en l'envoyant aux frontières , musique de Dalayrac.

XXII. Figures de l'Histoire de la République romaine, d'après les dessins de Miris. Petit in-fol. Paris.

Ce bel ouvrage est sur papier vélin. Il est divisé en deux parties. La première , composée de quinze cahiers ayant chacun douze figures , embrasse l'espace qui s'étend depuis la fondation de Rome jusqu'à la destruction de la république. Cette partie est entièrement terminée , et la Bibliothèque en a reçu toutes les livraisons. La seconde doit comprendre les événemens passés depuis le règne d'Auguste jusqu'à celui de Constantin. Cette partie formera le second volume. La Bibliothèque na reçu que les deux premières livraisons, Chacune est du prix de 25 fr. ; ce qui porte la valeur du don à la somme de 425 fr.

[ocr errors]

est

[ocr errors]

XXIII. Fleurs dessinées d'après nature , par Van-Spaendonck. Paris, 5 cahiers , in-fol.

Ces dessins , parfaits dans leur genre , sont utiles aux amateurs , aux jeunes artistes, et sur-tout aux dessinateurs de manufactures. Ce présent est donc infiniment essentiel pour la Bibliothèque de cette ville. Chaque cahier renferme quatre dessins, et vaut 6 fr. Ceux-ci offrent la rose

la tulipe ,

la mauve , la reine marguerite , le lilas , l'anémone , le seringat,

e pavot , la jacinthe , l'iris, la grande capucine , le souci , le maïs , la pivoine , etc.

XXIV. Paris et ses monumens , par Ballard , architecte. Paris, 14 livraisons , grand in-folio.

Ce magnifique ouvrage, sur beau papier , à larges marges , offre les dessins les plus exacts let les plus gracieux. Le texte qui les décrit est de M. Amaury Duval. Le style en élégant et l'érudition choisie. Les gravures présentent les façades , les galeries , la colonnade, les vues , les coupes, les profils , les ornemens et tous les détails d'architecture du Louvre, ce palais successivement agrandi et embelli par les monarques français , qui n'était d'abord qu’une grosse tour carrée environnée de bastions , et qui devient de jour en jour l'un de plus beaux monumens de l'Empire.

Ces vingt-quatre articles sont dûs à M. de Champagny et à l'intérêt qu'il prend aux progrès des lettres et des arts dans cette ville.

XXV. Le Conservateur de la santé, journal d'hygiène et de prophylactique, par MM. Brion et Bellay, méde

, cins de Lyon ; 5 vol. in-8.°

Ce journal, commencé en l'an 7, a fini en l'an 12. Il renferme une foule d'observations intéressantes sur la météorologie , les maladies qui ont eu cours dans nos contrées , et leur traitement.

XXVI. Muséum astronomique , géologique et zoologique , par M. Cochet, de l'Académie de Lyon; in-8.

Le projet d'un muséum aussi vaste serait d'une difficile exécution ; mais il a fourni à l'auteur le moyen de développer beaucoup de connaissances. Cet écrit est suivi de plusieurs mémoires , lus dans les séances de l'Académie , sur les moyens de remplacer les boiseries et les parquets des appartemens par des stucs et des mosaïques , sur ceux de restaurer la grande salle de l'hôtel-de-ville, et d'élever un monument sur Ja place Bonaparte ; sur le genre des décorations propres aux places publiques ; sur ce qu'on doit observer enfin dans la construction des maisons de particuliers.

XXVII. Discours prononcé à l'ouverture de l'Ecole secondaire du Midi, sur les devoirs des instiruteurs par

M. Molard , directeur de cette école ; in-8.° Cet écrit est un élégant commentaire de ce passage de Quintilien ; Sic tam eloquentiâ quam moribus præstantissimus , qui od phænicis Homerici exemplum , dicere ac facere doceat. « Qu'il soit distingué par ses talens et ses vertus , celui qui, » à l'exemple du divin Homère , doit nous instruire dans » l'art de penser et d'écrire. » Ce Discours , publié sur la demande des auditeurs n'a rien perdu par l'impression , et a conservé les applaudissemens qu'il a obtenus,

XXVIII. Examen critique de l'ouvrage de M. Tissier, sur la theorie des trois elémens ; par J.-M. Raimond, professeur de chimie à Lyon. in-8.0°

L'auteur combat particulièrement l'existence d'un_phos. phore solaire et d'un acide ignée , admis par M. Tissier, C'est aux chimistes qu'il convient de prononcer.

XXIX. Odes, par M. Vaysse ; in-8.

Elles ont pour objet la descente en Angleterre , les inondations de l'an 10, et les tremblemens de terre arrivés dans la Calabre en 1783.

XXX. Discours sur l'influence de la peinture sur les produits de l'industrie commerciale; par M. de Chazelles membre de la Chambre de commerce de Lyon. in-8.°

Ce Discours', plein de vues utiles , présente un grand nombre d'observations locales et relatives à nos manufactures; il en devient plus intéressant pour nous. Ecrit avec chaleur et pureté, il a obtenu une mention honorable au concours de l'Institut; ce qui donne une idée bien favorable de l'ouvrage de M. Amaury Duval qui a remporté le prix.

XXXI. Caralogue de la bibliothèque des Cordeliers de St. Bonaventure de Lyon ; manuscrit in-fol. Cet ouvrage,

retiré des archives du département par M. Cochurd qui y a rétabli le plus grand ordre, a été envoyé par lui à la Bibliothèque.

XXXII. Statistique du département de la Meurthe in-fol.

L'auteur, M. Marquis . , préfet du département connu dans l'assemblée constituante par ses idées sages et ses principes de modération, a traité son sujet avec clarté et dans tous ses détails,

[ocr errors]

XXXIII. Remarques sur la partie élémentaire de l'algèbre; par M. Boucharlat , professeur à l'école secondaire de Lyon. Lyon, Ballanche , 1804 , in-8.0

L'auteur, en publiant quelques nouveaux procédés analytiques , a éclairci en même temps plusieurs théories épineuses de l'algèbre. Cet écrit offre de la clarté, des vues neuves et de la précision. Les geomètres les plus distingués , tels que MM. Flaugergues de Viviers , Sigorgne de Mâcon, Perard bibliothécaire de l'école polytechnique , de Bougainville et Duval - Leroi , membres de l'Institut, ont su l'apprécier ; on en peut juger par ce passage d'une lettre de ce dernier savant : « Je ne citerai point toutes les choses qui » m'ont intéressé dans l'écrit de M. Boucharlat , il faudrait » citer l'ouvrage entier. Plusieurs sont neuves et traitées » d'une manière originale. Je suis persuadé que tous ceux » qui comme moi désirent que l'algèbre fasse de nouveaux » progrès, ont droit il'en attendre de lui. »

XXXIV. Avénement de Bonaparte au trône impérial ; in-8.°

M. le Sénateur François de Neufchateau avait envoyé au Lycée de Dijon les fonds d'un prix sur ce sujet ; et cette pièce de vers par M. Aimé Nancy , pepsionnaire du Gouvernement, l'a remporté.

XXXV. Voyage à l'ouest des monts Alleghanys ; par M. Michaud , membre de la Société d'histoire naturelle de Paris. 1804 , in-8.

Cet ouvrage est précédé d'une carte étendue des états du centre de l'ouest et du sud des Etats-Unis, parcourus par le voyageur. Parti de Bordeaux le 7 fructidor an 9, il y fut de retour le 5 germinal an 1 , après avoir parcouru dans l'intérieur de l'Amérique septentrionale un espace de 600 lieues. Son écrit est rempli d'observations curieuses principalement sur la botanique et les productions naturelles des pays qu'il a traversés. Ces contrées sont les états de l'Ohio , du Tenessé et de Kentucky. Ce dernier , quoique le plus ancien des trois , n'existait pas il y a vingt ans. Avant cette époque, on n'y voyait que d'immenses forêts , des savanes sans bornes ; aucune habitation n'en interrompait la triste uniformité : actuellement ces trois états renferment une population qui s'élève au-dessus de 400 mille ames.

XXXVI. Education essentielle , par M. Capinaud. Lyon , Leroi , an 12, 2 vol. in-8.6

L'auteur , connu dans cette ville par ses leçons de grammaire

« ПредыдущаяПродолжить »