Изображения страниц
PDF
EPUB

cogedié prefque tous leurs foldats, n'en auoir retenu que la moindre partie, auoir trop negligé leur conferuation & s'eftre trop conhéavn peuple qui leur obeyffoit par force.

Paffons neantmoins par deffus ces confiderations & difons que la vraye caufe & l'origine de tant d'eftranges & pitoyables calamitez où ce pays du Brefil fe voit reduit & expofé, où tant d'hommes periffent & s'égorgent malheureusement, & font gloire à qui plus. commettra d'inhumanitez; pays pourtant de foy bon fertile & abondant, & où fix fois autant d'habitans pourroient viure heureux & contents fans s'incommoder,s'ils euffent fçeu fe contenir en paix & amitié: attribuons;difie, cette prodigieufe defolation & ce changemết fi pitoyable à vne iufte punition & chastiment du Ciel, pour le mefpris que ces deux peuples ont fait les vns & les autres au violement de la iuftice & de la pieté, qu'ils auoient comme bánies de leur commerce, fans fe foucier d'y composer leurs déportemens, ny fans confiderer qu'ils ne pouuoient s'appuyer que fur ces deux colomnes, qui font tellement neceffaires à faire fleurir & profperer vn Eftat & les familles qui le forment, que fans elles les plus fermes Monarchies, Royaumes, Principautez & Republiques vont en decadence.

FIN.

TROIS

RELATIONS

D'ÆGYPTE,

ET AVTRES MEMOIRES curieux des fingularitez dudit Pays.

RELATION D'VN

VOYAGE DE PERSE FAICT
és Années 1598. & 1599.

3

RELATION

DV SIE VR

CESAR LAMBERT

DE MARSEILLE,

DE CE QU'IL A VEV DE PLVS remarquable au Caire, Alexandrie & autres Villes d'Ægypte és années 1627. 1628. 1629. & 1632.

A ville du Caire en Ægypte a fon chafteau fur vne colline, il est fort fpatieux, fans foffez, faict à l'antique, bafty fur le roc. Ceux qui en ont efcrit, au moins quelques-vns que l'ay veus, mar quent qu'il eft bafti le tiers de marbre de diuerfes couleurs. Il faudroit donc que ce marbrefe fuft conuerty en pierre de taille & brique,dont toutes les murailles font faictės.

Auant que d'entrer dans la premiere cour

du departement du Baffa, l'on paffe fix à fept portes feparées de plufieurs & diuers baftimens, qui font entre les vnes & les autres, où demeurent les officiers du chasteau & diuerses autres personnes. La pluspart de ces portes font de bois, doublées de barres de fer, & fermées par de groffes ferrures de bois faciles à couper, par confequent cela eft peu

affeuré.

Il n'y a aucun pont-leuis, & cela eft gardé negligemment. A l'entrée eft la fufdite cour capable de contenir dix ou douze mille hommes en bataille, & il y a ordinairement grand nombre d'auftruches priuées fort grandes qui ne font mal à perfonne.

A l'abbord on void vn vieil bastiment, auquel on monte par vn fpaticux degré à repos de pierre de taille au premier eftage: il s'y trouue nombre de belles fales dédiées pour les affemblées du Baffa auec les grands du pays pour refoudre les affaires ordinai. res; Le Baffa ayant cognoiffance de la plus grande partie de toutes celles du Royaume, mais pour les importantes il n'en refout point qu'auec l'aduis du Cadilefcher, qui eft comme le premier Prefident, & des grands du pays. Ils s'affemblent ordinairement le lundy & le ieudy, & appellent ces affemblées Divan, qui veut dire le confeil.

« ПредыдущаяПродолжить »