Изображения страниц
PDF
EPUB

ne-bandes, lesquelles prirent tous ces soldats & matelots, les ramenerent aux Dunes,&firent sçauoir à Monsieur Vangoch qui commandoit la fotte , qu'il eut à les faire passer dans ses nauires promptement, ou qu'ils les feroient mener en Hollande aux despens de la Compagnie.Il fallut sans autre delay loüer vn nauire exprés au double, de ce qu'on cut pû faire à loisir pour les retourner à Mildebourgh, &faire reueniren d'autres vaisseau.

Le vent deuenu vn peu fauorable,apres deux autres iours de chemin le mesme vent contraire enfla tellement la mer, qu'il nous fallut à la haste yenir ancrer én l'vn des ports de l'ille de Vviche que nous auions desia passée, appellé fainte Helene, entre l'isle & la Terre-fermc, dans laquelle est à trois lieuës delà la ville d'Anconne, où l'on nous fir voir quelque reste du débris d'vn riche nauire d'Holláde, estimé à deux millions,quivenoiedu Bresil, lequel cftoit peri il n'y auoit que trois iours,en se fracassant cătrevne roche, à vne portée de mousquer de l'autre cofté de l'ille;de 300.personnes quicstoient dedans, on n'en pût sauuer qu'vne trétaine. Quelque orage qu'il face,la mery eft assez paisible, mais nous n'en fortismes qu'auec degrandes difficultez , l'inconstance des yents nous y arrestár neuf sepmaines entieres; par vingt fois l'ondesancra & nauigions pas

&

fois vne, deux, quatre, dixou douze licuës,& parvingt fois l'opposition des mauuais vents nous fie retourner sur nos pas: Les nouuelles que nous receusines d'vn autre nauire du Recif, qui par cas fortuit vint ancrer aupres de nous, que les Hollandois estoient en grande extremité en ce lieu-là, & que nous treuuerions peut-estre le pays perdu, qu'il en estoit party il y auoit deux inois ,

que

le peuple auoit fort peu de viures, fic qu'auec peines incroyables, malgré le vent côtraire,la flotte gagnála mer de la Manche, où les vents impetueux grossirent si fort, qu'ils nous ictterét le lög des costes deVvehrmur en Portland, lieux tres-dangereux,& cela en partie par la faute des Pilotes qui n'auoient pas assez tenu le haut de la mer : les vagues furieuses de la marée poussoient nos nauires contre le riuage bordé de roches & escüeils, là où perit & te brisa à nos yeux vn vaisseau Escossois,& dedás quelques deux cents personnes qui furét la proye de cet infidelle element, auec des cris & gemissemens qui redoubloient nostre frayeur d'en faire de mesme:mais la bócé diuine, après nous auoir tenu'en crainte&fair voir les hora reurs de la mort qui nous estoit plus apparente que la vie, nous en garantit par l'industric qu'il donna à nos Pilotes qui aụoient tout abandonné & atrachéle manche du gouuer

[ocr errors]

nail , nous laissoient flotter au gré des ondes qui nous auoient desia auancez à quelques dix ou douze pas desrochers, que promptement, comme la coste prenoit vn destour ils tournerent les voiles & le nauire contre le vent qui fouffloit du costé de la terre, sa violence contestant contre la grande agitation de la marée, empeschoit qu'elle ne portaft nosnauires sur le riuage, les faisoit pancher & ren'uerser tous sur yn costé, moüiller &creuer les voiles, tremper les pointes des macs dans la mer,rompre les cordages,l'eau entroit à gráds

fots par les caillebots ou treilles des tillacs, la: quelle se dispersant au dedans gasta vne par

tie de ce qui y estoit, & demeurasmes en cette épouuante l'espace de sept heures, en n’attendant

que

le moment de nous voir liurer entre les bras de la mort, lors que par surcroist de terreur, l'obscurité des tenebres suruint, laquelle nous faisoit perdre toute esperance de reschaper au milieu de tant de perils: mais la tourmentes'estant enfin appaisée, & la inarée s'en retournant, nos vaisseaux ayantsquel: que temps forcé au hazard , les Pilotes ieticrent les ancres, & nous arresterént à l'abry derrierrre vne perice colline. 1: Les soldats, matelots & passagers; harraffez d'vne fi rude fatigue , l'estomach rompu des vomissements & Toûleucments de.cąur

1

زO ii

nanic.

que la tempeste nous auoit prouocquez, furent facilement assoupis par le repos que la douceur du somineil apporta, mais aussi tres surpris d'estonnement de l'aubade&fascheux resueil que nous donnerent six volées de canons à boulets qu'on enuoya dans nos naui

res dés la pointe du jour, d'vn chasteau de Surprise fost citon--pierre situé sur le bord de la mer,à deux mous

quetades de nous, qui tuerent trois hommes, & en blesserent quatre ou cinq; Monsieur Vangoch enuoyapromptement dans la chaloupe à ce chasteau, le patron & Capitaine du nauire qui estoit Zelandois, Hameling Anglois capitaine des soldats , & moy qui par

le, afin que les yns ou lesautres de nous trois Chose remarquable. fussions entendus:Nous nous addressalmes à

celuy qui y commandoic, luy demandasmes la raison de ce mauvais traitement, de qui il quoit charge de nous caresser de la sorte, qu'il auoir pû connoistreà nos bannieres que c'estoit yne florte des Estars generaux, lesquels estoient amis communs du Roy d'Angleterre & de fon Parlement , & s'il vouloit commencer sur nousàrompre la paix ; Il nous refpondit que le chasteau où nous estions auoit esté prisil n'y auoit que huit iours par le Parlemient pour lequel il tenoit sur le Roy,qu'on l'y auoit mis pour le garder & que sa tefte en refpondroit , qu'il estoit entré en deffiance

[ocr errors]

quc tant de vaiffcaux nc fuisent là pour le surprendre, qu'il auoir non seulement fait cifer fur nous , mais fait donner l'alarme par tout le pays , & qu'en moins de trois ou quatre hcures il auroit plus de feptou huit mille hommes , qu'il estoit déplaisant des morts & des blesez, n'auoit pourtant fait que son deuoir , parce que nous deuions faluer le fore, ainsi que tous les nauires qui ancrent ou passent aupres,font tenus ; que quant à la bannicre, il n'estoit.pas obligé d'y deferer: car outre qu'on la pouuoir desguiser , il n'estoit poine permis à aucune nation de desployer là leur sur les mers d'Angleterre, qu'eux-melines: Nous luy difines que nous eftions là arriuez sans desfein, que renanes le chemin du Bresil, la tempeste nous auoit là fait surgir parmy les tenebres de la nuit , au danger de nostre vie, sans connoistre le lieu où nous estions, ny fçauoir qu'il y cust vn chasteau: Il repliqua que c'estoit vn malheur & que personne nelo pouuoit supporter que nous,& neantmoins se hit payer six liures pour chaque coup de cam. plustost pour l'honneur , disoit-il,

que interest derguit de pour l'argent;& quant au reste, nous fit faire ..am L'hondeur grande chere , enuoya à nostre nauire Admiral du vin d'Espagne, auec millcexcuses à Mófieur Vangoch; cela fait on leuà les ancres, & apres auoir tiré trois coups de canon dcuant

« ПредыдущаяПродолжить »