Изображения страниц
PDF
EPUB

Pison demeure d'accord auec luy liu. 4. de la faculté des simples, ch.2, où il dit, outre ce que la farine de cette racine est nommée par ceux d’Angola, & de l'Espagnole , Casfaui. Il y a suiuant qu'il le raconte plusieurs especes de Mandioque, ou Mandihoque, la premiere Mandiibabuara. La feconde Mandiibparati, qui a les racines & les nouds de ses tiges blancs. La troisiesme Mandiibucu. La quatriesme, Mandiibumana. La cinquiesine, Aypi. La fixielme, Tapecima. La feptiesme, Arpipoca. La huictiesme, Mandijuba. La neufuiesme, Macaxera. Dont les sept dernieres especes ont les racines, & les tiges d'vn rouge dělaué. Elles ayment les montagnes & lieux secs, veulent estre transplantées en esté en temps sec , & dans des champs ouuerts au Soleil, & s'il se peut dans des penchans des petites montagnes, où les Tapuies ont accoustume de dresser leurs rosses,

que les Portugais appellent Chocus pour faire escouler les eaux du ciel , apres auoir coupé tous les arbres voisins, pour donner air aux tuyaux noüeux de la Mandioque, de laquelle on met les bastons dénucz de fueilles yn pied en terre, le demy pied qui reste auec son naud estant laissé dehors pour en íecter de nouuelles, & ce qui est dedans pour faire racine. Ils laissent l'espace de trois pieds entre

deux bastons , ou tuyaux, ont soin de tirer les mauuaises herbes qui viennent autour. Les Portugais font des pieces de four de la farine de Mandioque auec du beurre & du sucre. Ils en font encore vne forte de bouil, lie , dans laquelle ils mesent du poiure du Brasil & de la fleur de Nhambi, dont ils fonc grand cas. Les sauuages appellent cette bouillie Maugau de Carima. 35. Cenom Espagnol monstre que celuy qui le porte auoit esté baptisé & ainsi nommé par vn Portugais , encore qu'il y ayt plusieurs Brasiliens qui en faueur des Portugais leurs amis, ou des Hollandois, ont pris les noms de leurs premiers hoftes. 36. "Ainsi se nomme vn chef des Tapuies dependant de landhuy. 37. Il y en a en si grande abondance, tous les champs & les chemins en sont pleins, les Portugais les nomment Reyez do Brasil, Roys du Brasil,parce qu'ils regnent partout, & se nourrissent de tout ce qu'ils trouuent, chair, poissons, fruits, graines, herbes,racines, serpens, crapaux, scorpions ; n’esepargnant que les seuls fruits qui sont aigres, comme la Iunipaba : Elles font leurs magasins sur terre, aussi haut elleuez quesont nos plongeons de foin, que nous amassons dans nos prez , apres la coupe : les habitans des

que

tieux appellent ces amas, Inhsaube. Il y en a qui ayant des aisles volent, elles sont longues d'vn doigt, la teste en figure de trian gle, & le corps separé en deux par vn petit flet , qui attache les deux parties. Elles ont deux dents en bouche, fourchuës & tráchantes, les yeux petits, & sur la teste deux petites cornes fort menuës. Six pieds, quatre aisles. Tout leur corps est de couleur brune, elles, entrent en terre promptement & foüïsfent comme les taupes

. Elles broutent vista & consument tout en moins d'vn moment, On voit és mesmës lieux.d'autres fourmis de mesme grandeur, desquelles le corps est separé en trois parties. par deux filamens, sans aisles, són non éft Tapiiai. Il: yeni a ausside couleur de chastagne semblables aux autres, finon que tout leur corps est couuere de pails à mesure qu'elles vieillissent elles preninent des aifles, on appelle cette forte de fourmis, Cupia, noftre autheur Capiaira : on en mange faute de meilleure viande. Marcgrauius au liu. des insectes ch: 6. 38: "le me persuade que cette riuiere se iette en cet endroit,ou plus bas dans la grande riuiere Oftohunogh, sur les bords de laquels le nous auons dit, apres Marcgrauius,au liu. 8. dé l'histoire naturelle du Brasil.ch. 4. que landhuy faisoit sa demeure.

38. La

[merged small][ocr errors][ocr errors]

au liu.

IS.

22. &

les au

39. La riuiere de fainct François s'embou-
che dans la mer du Nortà dix degrez,& quel-
ques fcrupules delà l'Equateur. Iean de Laet
liu. 16. des Indes Occidentales, ch.24. Marc-
grauius liu.8. ch.2.
40. Les cartes la homment Taperica, elle est
au deuant de la Baye de tous les Saincts, en-
tre le douziesme & le treziesme degré delà
l'Equateur. Elle est descripte par ledic de Laet

ch. 23. où tu verras aussi la
description de la Baye de tous les Saincts, &
de son gouuernement.
41. Les Tapuies moins delicats

que tres Brafiliens (qui prennent leur repos dans des rets de coton , dont les bours sont attachez à des arbres, ayans du feu proche d'eux pour difsiper les fraischeurs des nuits) secouchent à terre, ou sous des arbres; & leurs Roys dans des huttes de branchages. 42. Il entend parler de Sigismond Schop general de la Compagnie des Indes Occidétales auquel fuccedal Artichaut, lors que le. Comte Maurice, qu'il traittéicy d'Excellence,nepueu de son Altesse le Conte Maurice, estoit principal, c'est à dire Licutenant des Estats aux mesmes Indes. C'est luy quien cette qua.lité en luillet milfix cent trente huict,prit le chafteau de Mine en la Guinée, & afliegea. la ville sainct Saluador au Brasil, de laquelle

.

[ocr errors][ocr errors][merged small]

Mm

il fust contraint de se retirer

par

la trahison des Portugais, & faute de soldats , il en raporta pourtant vn grand butin en canons, efclaues, sucres, & vins d'Espagne. 43. C'estoit chose tres-rare parmy les Brasiliens d'auoir des instrumens de fer & d'airin, & faut qu'ils fissent grand cas des Autres qui estoient faictes de ce dernier metal, puis qu'ils rompoient leurs-trompettes pour en faire , parce que comme ie croy ils ne sçauoient pas entonner nos trompettes, estant accoustumez de se feruirà la guerre de trompettes faictes d'os humains, que les Latins appellent Tibiæ, & eux Canguaca. Comme celles qui estoient d'une seule conque, dire Guata pi guacu, qu'ils nommoient Numby goaću, & Membiäparas celles de cannes,& les nostres d'airain, Itamembi. Marcgrauius liu. 8. de son histoire naturelle du Brasil, ch. 10. Iean de Leri ch.14. de fon Amerique, que ce n'estoient des os des cuisses que les saųuages auoient mangez qu'ils faisoient leurs trompettes pour s'en seruir à la guerre, mais de bois,en forme de hautbois long de cinq à fix pieds, qu'ils appelloient Inubia, & que des os de ceux qu'ils auoiene tuez & mangez, ils en faisoient des fifres & des flutes. 44. De sorte que cer exercice de courir l'arbre dura iusques au dernier iour de Iuin, au

[ocr errors]
« ПредыдущаяПродолжить »