Omnia opera quæ vulgo exstant sub nomine L.A. Senecæ philosophica, declamatoria, tragica. 3 pt. [in 9].

Лицевая обложка
 

Отзывы - Написать отзыв

Не удалось найти ни одного отзыва.

Избранные страницы

Другие издания - Просмотреть все

Популярные отрывки

Стр. 45 - Il n'appartient qu'à l'honnête homme d'être athée. Le méchant qui nie l'existence de Dieu, est juge et partie; c'est un homme qui craint et qui sait qu'il doit craindre un vengeur à venir des mauvaises actions qu'il a commises. L'homme de bien, au contraire, qui aimerait tant à se flatter d'un rémunérateur futur de ses vertus , lutte contre son propre intérêt.
Стр. 188 - Je n'en regarderai pas moins son impunité comme un prodige de la générosité romaine. « La douleur des animaux est violente et courte... » Est-ce une raison pour blâmer la douleur profonde et durable de l'homme ? La brute ! beau modèle à proposer à l'homme affligé ! « Que l'homme connaît peu la misère de son état, s'il ne regarde pas la mort comme la plus belle invention de la nature ! » « Vous enviez à votre fils la destinée de votre père, et vous le plaignez sur un sort que votre...
Стр. 109 - L'histoire ancienne , qui nous entretient sans cesse de grands personnages , attache si rarement nos regards sur la multitude , que nous ne l'imaginons pas , dans les temps passés, aussi grossière , aussi perverse que de nos jours : peu s'en faut que nous ne croyions qu'on ne traversait pas une rue d'Athènes sans être coudoyé par un Démosthène ou par un Cimon. Et l'avenir pourrait bien croire , à moins que l'esprit philosophique ne s'introduise à la fin dans l'histoire , qu'on ne traversait...
Стр. 445 - Qui imagines in atrio exponunt et nomina familiae suae longo ordine ac multis stemmatum inligata flexuris in parte prima aedium collocant, non noti magis quam nobiles sunt ? Unus omnium parens mundus est, sive per splendidos sive per sordidos gradus ad hunc prima cuiusque origo perducitur.
Стр. 46 - L'homme de bien, au contraire, qui aimerait tant à se flatter d'un rémunérateur futur de ses vertus, lutte contre son propre intérêt. L'un plaide pour lui-même, l'autre plaide contre lui. Le premier ne peut jamais être certain du vrai motif qui détermine sa façon de philosopher; l'autre ne peut douter qu'il ne soit entraîné par l'évidence dans une opinion si opposée aux espérances les plus douces et les plus flatteuses dont il pourrait se bercer '. « L'homme vertueux ne diffère des...
Стр. 303 - On est étrangement surpris , au sortir des fades éloges de la Consolation à Polybe , d'entrer dans la satire la plus virulente. Quoi ! philosophe , vous adulez bassement le souverain pendant sa vie , et vous l'insultez cruellement après sa mort ! — Il ne pouvait * plus me faire de mal.
Стр. 35 - Irrevocabilis humana pariter ac divina cursus vehit. Ille ipse omnium conditor et rector scripsit quidem fata, sed sequitur; semper paret, semel iussit.
Стр. 238 - C'est au commencement de la troisième année de son exil, à l'âge d'environ quarante ans , qu'il entreprit de consoler Polybe de la mort d'un frère , perte récente dont il était profondément affligé. Il faut en convenir , il est incertain si l'auteur de cet ouvrage se montre plus rampant et plus vil dans les éloges outrés qu'il adresse à Polybe , que dans les flatteries dégoûtantes qu'il prodigue à l'empereur : ce n'est point un...
Стр. 69 - Id actum est, mihi crede, ab illo, quisquis formator universi fuit, sive ille deus est potens omnium, sive incorporalis ratio ingentium operum artifex, sive divinus spiritus per omnia maxima ac minima aequali intentione diffusus, sive fatum et immutabilis causarum inter se cohaerentium series — id, inquam, actum est, ut in alienum arbitrium nisi vilissima quaeque non caderent.
Стр. 474 - Natura, inquit, haec mihi praestat." Non in- 1 tellegis te, cum hoc dicis, mutare nomen deo? quid enim aliud est natura quam deus et divina ratio toti mundo partibusque eius inserta?

Библиографические данные