Suétone, les écrivains de l'histoire Auguste, Eutrope, Sextus Rufus

Лицевая обложка
Firmin-Didot frères, fils et cie, libr., 1865 - Всего страниц: 907
 

Отзывы - Написать отзыв

Не удалось найти ни одного отзыва.

Избранные страницы

Другие издания - Просмотреть все

Часто встречающиеся слова и выражения

Популярные отрывки

Стр. 124 - II est plus bête que mon fils Claude. » Son aïeule Livie avait pour lui le plus grand mépris et ne lui parlait que rarement ; elle lui faisait de temps en temps des remontrances dures et laconiques, par un tiers ou par écrit. Sa sœur Livilla, ayant entendu dire qu'il régnerait un jour, plaignit tout haut le peuple romain d'être réservé à une destinée si malheureuse et si indigne. A l'égard d'Auguste, je ne puis mieux faire voir ce qu'il en pensait en bien ou en mal qu'en rapportant quelques...
Стр. 164 - Toutes les portes lui furent fermées , et personne ne lui répondit. Alors il revint dans sa chambre : les sentinelles avaient pris la fuite, emportant jusqu'à ses couvertures et la boîte d'or où était le poison. Il demanda aussitôt le gladiateur Spiculus ou tout autre , pour en recevoir la mort.
Стр. 47 - Auguste appela les enfants de Germanicus, qui accoururent, les uns dans ses bras, les autres dans ceux de leur père ; et, les...
Стр. 5 - La mort des coupables avait été résolue dans le sénat, d'une voix unanime : lui seul opina pour qu'ils fussent détenus séparément dans des villes municipales, et que leurs bien
Стр. 165 - Tous ceux qui étaient avec lui le pressaient de se dérober le plus tôt possible aux outrages dont il était menacé. Il ordonna de creuser une fosse devant lui, sur la mesure de son corps, de l'entourer de quelques morceaux de marbre, s'il s'en trouvait, et d'apporter près de là de l'eau et du bois, pour rendre les derniers devoirs à son cadavre, pleurant à chaque ordre qu'il donnait, et répétant sans cesse : « Quelle mort pour un si grand artiste ! » Pendant ces préparatifs, un courier...
Стр. 189 - Une partie du peuple lui reprochait jusqu'à ses défauts corporels, car il avait une taille démesurée, le visage rouge et bourgeonné par l'abus du vin, le ventre gros, et une jambe plus faible que l'autre, par suite d'une blessure qu'il s'était faite autrefois dans une course de chars, où il servait de cocher à Caligula.
Стр. 172 - Il se composa une espèce de sénat de vieillards d'une expérience consommée , pour délibérer avec eux sur les affaires les plus importantes. Il choisit , dans l'ordre des chevaliers, des jeunes gens qui, conservant toujours le droit de porter l'anneau d'or, devaient lui servir d'huissiers et de gardes-du-corps.
Стр. 147 - ... blé, des vêtements, de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, des perles, des tableaux, des esclaves, des bêtes de somme, des bêtes sauvages apprivoisées, et enfin jusqu'à des vaisseaux , des îles , des terres.
Стр. 165 - Au milieu de tous ces délais un coureur remit un billet à Phaon. Néron s'en saisit, et y lut que le sénat l'avait déclaré ennemi de la patrie, et le faisait, chercher pour le punir du dernier supplice , suivant les usages de l'ancienne république.
Стр. 144 - C'est de lui que l'orateur Licinius Grassus a dit « qu'il n'était pas étonnant de lui voir une barbe d'airain, puisqu'il avait un visage de fer et un cœur de plomb. » Son fils, étant préteur, somma Jules César, après son consulat, de répondre devant le sénat au reproche d'avoir agi, dans ses fonctions, contre les auspices et les lois. Consul lui-même, il essaya de lui retirer le commandement des armées de la Gaule ; et, nommé son successeur par le parti de Pompée, il fut pris dans...

Библиографические данные